Abbaye de Chaalis : le domaine

Vaste domaine de 1000 hectares situé à 45 kilomètres de Paris au cœur de la forêt d'Ermenonville, l'Abbaye de Chaalis est une des plus grandes abbayes cisterciennes de France.

Fondée par le roi Louis VI le Gros, l'Abbaye a connu un important rayonnement spirituel au Moyen Âge.

À la Renaissance, elle a attiré de grands artistes italiens. L'architecte Sebastiano Serlio aménage le domaine et le peintre Primatice décore la chapelle Sainte-Marie de fresques, rénovées en 2006.

Au début du XIXe siècle, l'église abbatiale et le cloître sont en ruines. Ne subsiste qu'un grand bâtiment d'architecture classique. C'est cet ancien monastère du XVIIIe siècle que la nouvelle propriétaire Madame de Vatry transforme en château au milieu du XIXe siècle.

En 1902, Nélie Jacquemart-André, portraitiste de renom et veuve du richissime banquier Edouard André, acquiert le domaine de Chaalis. Grande voyageuse, ses collections d'objets exotiques rapportés d'Égypte, d'Inde, de Birmanie ou de Turquie métamorphosent le lieu.

À sa mort, dix ans plus tard, elle lègue à l'Institut de France son hôtel du boulevard Haussmann et le domaine de Chaalis. Le château devient alors musée. Les collections de son ancienne propriétaire y sont exposées ainsi que celle de Fernand de Girardin sur Jean-Jacques Rousseau.

Regroupées sous le nom de Fondation Jacquemart-André, les résidences de Chaalis et du boulevard Haussmann sont placées sous l’autorité d’un même conservateur, Jean-Pierre Babelon, membre de l’Institut.

Historien moderniste, Jean-Pierre Babelon est spécialiste d’Henri IV, de l’histoire urbaine de Paris et des châteaux du Louvre, de Versailles et de Chantilly. Ancien élève de l’école des Chartes et de l’école du Louvre, il fut inspecteur général des Archives de France et directeur général de Versailles. Depuis 2000, il est président de la Fondation Jacquemart-André. En 2007, il a publié, en collaboration avec Jean-Marc Vasseur, L’Abbaye royale de Chaalis et les collections Jacquemart-André ainsi qu’un ouvrage sur les fresques du Primatice, Primatice à Chaalis.

  • Une passion commune pour l’art : Nélie Jacquemart et Edouard André, Jean-Pierre Babelon, éditions Scala, Florence, 2012
  • L’abbaye royale de Chaalis et les collections Jacquemart-André, Jean-Pierre Babelon et Jean-Marc Vasseur, éditions du Patrimoine, collection Itinéraires, Paris, 2007
  • Chaalis, l’abbaye, les collections, Robert-Henri et Anne-Marie Bautier, Beaux-Arts Magazine, Paris, 2004
  • L’abbaye royale de Chaalis, Jean-Pierre Babelon et Jean-Marc Vasseur, Connaissance des Arts, Hors-Série, Paris, 2011
  • Primatice à Chaalis, Jean-Pierre Babelon (dir.), éditions Nicolas Chaudun, Paris, 2006
  • Le domaine de Chaalis entre le XIIème et le XIXème s., éditions du CTHS, Paris, 1989
  • Hippolyte d’Este à Chaalis. Architecture projetée, architecture feinte, Monument Piot, Institut de France, t.87, 2008, p143-172
  • Jean-Jacques Rousseau, copiste et musicien, Jean-Marc Vasseur, Institut de France, Paris, 1999
  • L’œuvre de Paul Balze à l’abbaye de Chaalis, Revue de l’Art, n° 165, Paris, 2009, p67-72 ; Abbaye royale de Chaalis, Chapelle Sainte-Marie, Bulletin du GEMOB, n°135, 2008.

Plan d'accès

Agrandir le plan